Next: Allocation non-contiguë Up: La mémoire Previous: Les registres doubles

Ordonnancement en mémoire des processus

Les choix de l'implémentation des mécanismes d'adressage influence énormément l'ordonnancement des processus.

Nous travaillons dans le cas d'un système de traitement par lots c'est à dire en temps partagé mais les processus restent en mémoire tout le temps de leur exécution. S'il n'y a plus de place le processus est mis en attente (i.e. non chargé en mémoire).

  figure1240
Figure 8.11: Une situation d'ordonnancement de processus en mémoire.

Nous devons résoudre le problème suivant: il nous faut un algorithme pour choisir dynamiquement, parmi les blocs libres de la mémoire centrale, celui qui va recevoir le nouveau processus (algorithme d'allocation de mémoire à un processus). On reconnaît en général trois méthodes:

First-fit
Le premier bloc suffisamment grand pour contenir notre processus est choisi.
Best-fit
Le plus petit bloc suffisamment grand pour contenir notre processus est choisi.
Worst-fit
Le bloc qui nous laisse le plus grand morceau de mémoire libre est choisi (le plus grand bloc).

De nombreuse expériences pratiques et des simulations ont montré que le meilleur est first-fit puis best-fit et que ces deux algorithmes sont beaucoup plus efficaces que worst-fit.

Compactage On cherche à améliorer ces mécanismes en défragmentant la mémoire c'est à dire en déplaçant les processus en mémoire de façon à rendre contiguës les zones de mémoire libre de façon à pouvoir les utiliser.

  figure1245
Figure 8.12: Compactage

  figure1250
Figure 8.13: Plusieurs déplacements possibles.



Dominique REVUZ
Mon Feb 2 12:10:31 MET 1998
Une Bug Un mail Merci