Next: La primitive ioctl Up: La gestion des terminaux Previous: Manipulation de la vitesse

Pseudo-terminaux

Les pseudo-terminaux sont un mécanisme permettant une connection entre processus, qui prend les attributs définis dans la communication pour des terminaux physiques. D'où le nom de pseudo-terminaux. Un pseudo-terminal est composé de deux entités appelées pseudo-terminal maître et pseudo-terminal esclave, qui forment les deux extrémités de la connexion.

L'ouverture des deux extrémités suit les règles suivantes : Le maître /dev/ptyxy ne peut être ouvert qu'une seule fois. L'esclave /dev/ttyxy ne peut être ouvert que si le maître correspondant est ouvert.

Les pseudo-terminaux ont des noms où x tex2html_wrap_inline5947 [p-t] et y tex2html_wrap_inline5947 [0-9a-f].

Dans la figure 11.2, un pseudo-terminal est utilisé pour faire communiquer deux processus. Toutes les écritures de A sur le maître sont lisibles sur l'esclave par le processus B et réciproquement. Exactement comme si l'on avait utilisé deux tubes. De plus, pour le processus B l'entrée et la sortie standard sont perçues comme un terminal qui se comporte normalement à l'appel des fonctions de manipulation du driver de terminaux comme tcsetattr. Et les caractères de contrôle sont effectivement transformés en signaux.

  figure1627
Figure 11.2: Un exemple d'utilisation d'un pseudo terminal



Dominique REVUZ
Mon Feb 2 12:10:31 MET 1998
Une Bug Un mail Merci