La haute disponibilité logicielle via Heartbeat

Heartbeat

La haute disponibilité via Heartbeat : Accueil

Contexte

Dans le cadre de la formation par alternance "Informatique et Réseaux" de l'école Ingénieurs 2000, les étudiants de dernière année sont amenés à réaliser un exposé sur une technologie nouvelle ou encore méconnue. Cet exposé est complété d'un article en ligne, à la demande de Dominique Revuz, enseignant en Systèmes et Directeur adjoint de l'école d'ingénieurs de l'université de Marne La Vallée.

La liste de tous les exposés réalisés pourra être trouvée sur son site, à l'adresse http://igm.univ-mlv.fr/~dr/expose.php.

La version PowerPoint de mon exposé peut être téléchargée ici.

Introduction

La haute disponibilité couvre un vaste domaine, qu'il est impossible de traiter en une fois. Cet article a pour vocation de vous faire découvrir les concepts nécessaires et comment les mettre en oeuvre grâce à quelques outils comme Heartbeat, Linux-Director et UltraMonkey. Bien évidemment, je m'appuie pour ce faire sur les travaux d'autres personnes, dont vous retrouverez les liens dans la partie Références.

La haute disponibilité, pourquoi faire ?

Un grand nombre d'entreprises proposent des services informatiques à leurs salariés, clients ou autres, comme par exemple l'envoi de mails ou la consultation de pages web. Ce sont en général des services sensibles, c'est-à-dire des services qui, s'ils venaient à manquer, perturberaient le fonctionnement de l'entreprise. Prenons un exemple concret.

Votre entreprise prend les commandes de ses clients via votre site internet. Si celui-ci ne répond plus, une partie des salariés ne pourra plus travailler pour cause de chômage technique. Les clients risquent en outre d'être mécontents et de passer à la concurrence, qui elle offre des services plus fiables.

C'est autant de bénéfices de perdus pour votre entreprise. Comme il y a un peu plus de 250 jours ouvrés par ans, une journée de panne grève le bénéfice global sur l'année d'un 1/250ème environ... ce qui est tout à fait catastrophique pour le directeur financier et vous vaudra certainement une discussion des plus animées avec vos responsables hiérarchiques mécontents.

C'est là qu'intervient la haute disponibilité. C'est en fait un regroupement de différentes méthodes qui assureront la pérennité du service quelle que soit la panne rencontrée (matérielle, logicielle, ou autre). Ceci couvre un grand nombre de domaines, comme par exemple :

Cet article se spécialisera sur un seul point : la détection automatique d'une défaillance d'un serveur, et la reprise du service qu'il offrait par d'autres machines. Pour commencer, voyons quelques concepts à maîtriser.

Valid XHTML 1.0 Strict