Les technologies tactiles

Microsoft Surface

En 2007, Microsoft a également mis sur le marché un dispositif tactile très innovant, la table tactile Surface. Son prix assez élevé (environ 10 k$) la destine plus particulièrement aux commerces et aux entreprises.

Microsoft Surface.
Microsoft Surface.

Dispositif de pointage

Il s’agit d’une banale table sur laquelle a été disposée une couche de plexiglas. Un vidéo projecteur placé sous la table permet d’afficher l’interface utilisateur, et quatre caméras à infrarouges filment l’ensemble de la surface tactile.

Cette technologie est appelée « technologie de suivi vidéo à infrarouges ». Son fonctionnement est très simple. En effet, en temps normal les caméras filment une surface tactile vierge. A chaque fois qu’un utilisateur touche la couche de plexiglas, il crée une ombre qui est interprétée par les caméras qui déterminent ainsi les points de contacts.

Couche logicielle

Le système d’exploitation de Surface est Microsoft Windows Vista avec un support multi-touch.

Interaction avec les objets

Cette table a la grande particularité de pouvoir interagir non seulement avec des utilisateurs humains, mais aussi avec une multitude d’objets communicants ou non. Ce que nous appelons des objets communicants sont des objets utilisant les technologies Wi-Fi, Bluetooth ou RFID (Radio Frequency IDenfication), qui sont les trois technologies implémentées dans la table Surface. Les objets non communicants, quant à eux, sont tous les autres objets inertes, comme un verre, par exemple.

Lorsqu’un objet communicant est posé sur la table tactile, le système tente de le reconnaître et de l’identifier en communiquant avec lui par Wi-Fi, Bluetooth ou RFID. Les objets non communicants peuvent également être reconnus soit grâce à l’ombre qu’il produit (avec un panel d’ombres préenregistrées), soit par ce que Microsoft à appelé un « code domino » apposé sur l’objet.


Lorsqu’un objet est correctement reconnu, le système crée une image virtuelle de cet objet et la projette sur la table. De cette façon, il devient possible d’interagir directement avec l’objet ou de faire communiquer plusieurs objets entre eux.

Exemples d'applications

Un exemple type de communication avec un objet est l’utilisation d’un appareil photo. Un utilisateur pose son appareil photo sur la table, et une communication s’établit entre le système et l’appareil (en Wi-Fi ou Bluetooth, par exemple). Les photos enregistrées dans l’appareil apparaissent donc ensuite sur l’interface graphique de la table, et il est alors possible de les manipuler, de les copier sur le système ou encore d’ajouter d’autres photos dans l’appareil avec un simple mouvement de glisser / déposer.


Dans le cas d’un restaurant, par exemple, la table peut communiquer avec les verres posés dessus. La communication se fait par les codes dominos ou grâce aux ombres, et le système propose alors un menu à l’utilisateur listant les différentes boissons disponibles. Ce dernier n’a plus qu’à glisser et déposer la boisson souhaitée dans son verre, et la commande est directement envoyée au bar du restaurant. Un serveur vient alors servir le client.

Toujours dans ce cas, le client peut régler sa commande en déposant sa carte bleue sur la table.


Si plusieurs tables Surface sont disposées dans la même pièce, il est possible de communiquer entre les tables en s’échangeant des photos par exemple. Pour envoyer une photo d’une table à une autre, l’utilisateur « jette » la photo vers l’autre table, et le système interprète cela comme un envoi. La première table envoie la photo sur le réseau Ethernet, par exemple, et la seconde table la reçoit et l’affiche sur son interface graphique. Pour les utilisateurs, ce phénomène est perçu de façon très intuitive.


Voilà quelques exemples de mise en oeuvre de la communication entre la table et les objets. Il est possible d’imaginer de cette manière un nombre infini d’applications.

Interface homme / machine

Microsoft a mis au point pour sa table une interface homme / machine complètement revisitée et totalement dédiée aux applications tactiles. Cette interface permet d’utiliser très intuitivement tous les mécanismes offerts par la table tactile. Avec cette invention, Microsoft marque un grand coup dans le monde du tactile et des nouvelles interfaces utilisateur qui composeront le futur de l’informatique.

La table Surface est sans doute le dispositif tactile le plus compétent et le plus abouti aujourd’hui.


Microsoft Surface est multiutilisateurs, et peut interpréter 52 points de contact simultanément (à savoir 4 utilisateurs avec leurs 10 doigts et 12 objets posés sur la table).


Pour voir un aperçu, voici une vidéo publicitaire de Microsoft montrant quelques une des possibilités qu’offre la table Surface : Video de démonstration.

Suite [Perceptive Pixel] >>>